août 26th, 2019
Yodea Recrutement
le spécialiste du recrutement de profils engineering en Suisse
+41 21 552 09 70
info@yodea.ch

Archive: Posts

Atelier Cuisine ou comment bien postuler : En amuse-gueules, cibler sa candidature

Cet article est le premier d’une série de cinq qui vont avoir pour but de donner, sous forme d’un menu et de recettes, les outils nécessaires pour bien postuler en Suisse. Ce n’est pas la garantie de décrocher un job, mais d’aider à y arriver. Alors, comme tout bon repas, nous allons commencer par l’apéritif et les amuse-gueules, à savoir cibler sa candidature.

Tout comme on ne propose pas des cacahuètes à un hôte allergique aux arachides, on ne postule pas à des offres qui ne correspondent pas à son profil. En général, quand on invite une personne, on cherche à connaître ses goûts et ce qu’il peut consommer. Il en va de même pour un poste. Et pour savoir à quel poste on postule, la première chose est de lire le descriptif de poste. Cela semble trivial mais la grande majorité des candidatures que je reçois montrent clairement une méconnaissance du descriptif et des requis.

Il y a des requis obligatoires et d’autres optionnels. Ne pas répondre aux requis obligatoire, c’est un peu comme proposer une côte de bœuf bien saignante à un invité vegan. Vous faites retomber tout l’espoir d’un repas joyeux et convivial entre amis. En général, les requis obligatoires comprennent les 3-4 premières lignes, plus les langues. En Suisse, les langues sont très importantes, les entreprises, autres que les sociétés américaines, aiment bien avoir du personnel capable de s’insérer localement. De plus, la puissance économique de l’Allemagne et de la Suisse Alémanique a mis en avant la langue de Goethe comme un élément éliminatoire. Contrairement à une idée largement répandue, l’anglais n’est pas la langue principale dans de nombreuses entreprises. Répondre sans maitriser les langues requises, c’est comme arriver en offrant des roses rouges à votre hôtesse en couple, vous ne passerez pas la porte d’entrée. Dernier requis qui apparaît peu à peu sur les annonces, c’est l’obligation de résider en Suisse. Pour diverses raisons (domaine bancaire, activités très surveillées et maintenant limitations en vue de l’application de la loi sur l’immigration de 2014 …), ce point est devenu éliminatoire d’office. Et se trouve souvent en fin de requis (ce qui me fait dire que certains candidats ne lisent pas les requis). Si c’est mentionné et que vous n’habitez pas déjà en Suisse, n’envoyez pas votre dossier. C’est un peu comme servir un vin bouchonné en apéritif, vous avez déjà tout faux pour la suite.

Les requis optionnels se décomposent en deux catégories. Les points mentionnés comme un plus. Evidemment, si vous n’avez pas ce plus, votre dossier peut passer en second plan. Un jus de tomate frais pour accompagner une petite bouchée au chèvre, c’est agréable. Mais si vous pouvez ajouter un doigt de sel au céleri dans le jus … L’autre point optionnel, ce sont ce qu’on appelle communément les soft skills. Ces points sont très relatifs car chacun se juge et est jugé différemment en fonction des autres. Les soft skills, c’est un peu un grand mélange des différentes boites d’Apéricube. Il y a de tout, pour tous les goûts.

Prendre le temps de bien lire un descriptif de poste, c’est bien cibler sa candidature et avoir la motivation pour établir un dossier de candidature qui va donner envie. Un apéritif réussi, c’est la promesse d’un bon repas. Un apéritif raté, et cela tournera au dernier repas du condamné.

1 Comment

  1. […] sur l’art de bien cuisiner son dossier de candidature, nous avons déjà pris ensemble l’apéritif, c’est à dire savoir cibler les postes auxquels répondre. Nous allons donc pouvoir passer à […]

© 2013 Stéphane Bruneau EI
Phone: +41 21 552 09 70
E-Mail: info@yodea.ch
Web: http://www.yodea.ch