novembre 21st, 2019
Yodea Recrutement
le spécialiste du recrutement de profils engineering en Suisse
+41 21 552 09 70
info@yodea.ch

Archive: Posts

Lucky Linkedinaute : je juge plus vite que mon ombre

Mon coach m’appris, lors de nos coûteuses séances, que je dois être plus présent sur les réseaux sociaux et en particulier Linkedin, vu que c’est là que se retrouvent les professionnels. Après m’être fait refaire le profil avec un chirurgien esthétique 3.0, un spécialiste de l’image digitale, j’apparais maintenant comme un expert, avec tout le crédit que cela peut donner à mes interventions. Et des interventions, j’en fais !

J’interviens sur tous les posts que je lis, que ce soit mon domaine ou pas. Etant donné que c’est un réseau professionnel, je prends chaque message au pied de la lettre. Il est impossible de croire que ces échanges puissent contenir autre chose que du premier degré. Cela fait d’ailleurs apparaître le manque de sérieux et de professionnalisme de certains auteurs, je n’arrive pas à comprendre comment on peut oser montrer cela et s’en vanter. Du coup, je n’hésite pas à rabrouer. De toute manière, je ne connais pas l’auteur et il ne me connaît pas. Et je ne cherche pas à le connaître, ni lui, ni son historique, vu ce qu’il écrit. En plus, nous sommes dans l’ère de l’immédiateté. Prendre le temps de réfléchir avant de répondre et d’aller se renseigner sur l’auteur, c’est rater l’occasion de se faire remarquer.

Parfois ma remontrance n’est pas acceptée et je m’aperçois que mon intervention est censurée, alors je la reposte. Et quand on me fait remarquer que je n’ai rien compris au sujet, je réponds que je suis un expert et que c’est la personne en question qui ne sait pas de quoi elle parle. Une fois, on m’a même donné le nom de troll. Sachant que c’est une figure qui fait peur, j’en conclue que mon jugement inquiète et fait mouche.

Il m’arrive aussi de changer le sujet de la conversation quand celle-ci ne me plaît pas et qu’elle va à l’encontre de mes préjugés et vérités. Il y a toujours un moyen. En général, en retournant l’argumentation mais sans l’étayer. La conversation étant dans le faux, ma technique est un argument à elle-seule.

Quand je vois que j’ai vraiment affaire à un sale type, je n’hésite pas non plus à laisser tomber toute marque de respect. Je l’invective avec des sous entendus et pour les plus coriaces, qui osent encore répondre, je pointe leurs défaut, notamment les préjugés et l’incivilité dont ils font preuve.

Lucky Luke tire plus vite que son ombre, je suis Lucky Linkedinaute, je commente plus vite que mon ombre.

Baigné depuis tout petit par les Monty Pythons et Pierre Desproges, je suis un adepte du second degré, de l’humour noir et de l’absurde pour dénoncer les nombreux travers que je constate dans ma profession tous les jours. Que ce soit du côté candidat ou du côté recruteur, je ne prends pas partie car tous, y compris moi-même, commettons des erreurs dans nos choix et nos process. C’est une loi de la nature humaine. Et tous ceux qui me suivent depuis de nombreux années à travers mes posts et articles en sont conscients.

Cependant, de plus en plus sur Linkedin, à l’instar de Facebook, nous voyons des interventions dénonçant des préjugés, interventions elle-même plein de préjugés, car les intervenants ne prennent pas le temps de se renseigner sur l’auteur initial. Le règne de l’immédiateté, faisant des chaînes infos les reines de l’audimat, est devenu une norme au-delà de toute règle de professionnalisme. Professionnalisme dont se parent ces intervenants se présentant comme des experts, des références dans leurs domaines. La retenue et l’intelligence dont ils font sûrement preuve dans leur activité professionnelle n’ayant plus de réalité dès qu’il s’agit des réseaux sociaux. Autre preuve de ce comportement, les chaînes bidons d’hoax qui se propagent toujours.

Prenez le temps de réfléchir avant d’intervenir, allez à la pêche aux renseignements. Une intervention rapide, sans réflexion, peut souvent vous disqualifier aux yeux d’autres intervenants, en particulier pour un futur employeur qui cherchera des informations à votre propos lors d’un process de recrutement.

© 2013 Stéphane Bruneau EI
Phone: +41 21 552 09 70
E-Mail: info@yodea.ch
Web: http://www.yodea.ch